Jean-Baptiste Perlant : « face à Corretja, je me dis en rentrant sur le court que je n’ai aucune chance de gagner, qu’il est injouable »

Aujourd’hui Directeur à la fois du BNP PARIBAS PRIMROSE de Bordeaux et du prestigieux club de tennis bordelais la VILLA PRIMROSE, Jean-Baptiste Perlant revient pour nous sur cette double casquette et sa carrière de joueur où il a atteint le 136ème rang mondial.

 

Bonjour Jean-Baptiste, tu es Directeur du prestigieux club de tennis bordelais « VILLA PRIMROSE » et patron du BNP PARIBAS PRIMROSE à Bordeaux, tournoi qui se joue dans la catégorie challenger et dont la prochaine édition se déroulera en Mai 2022. Peux-tu nous dire si tu as déjà été en contact avec de potentiels participants au tournoi ?

 

« Non. Déjà le tournoi se travaille pendant les 9 ou 10 mois précédents. Évidemment, pour nous c’est un budget important, il y a des enjeux, les partenaires nous permettent de financer le tournoi donc il y a du lien à faire avec les entreprises et des offres commerciales à construire. Pour monter le tournoi, c’est un travail de longue haleine sur toute cette partie commercialisation, montage du site et installation. Au niveau sportif, j’essaie de garder les liens avec les joueurs de haut niveau que je croise, par exemple lors des matchs par équipes avec l’équipe première de la Villa Primrose dont je m’occupe aussi.

 

Un article a lire en intégralité ici
Lire l’article